dimanche 2 octobre 2011

Leçon n°1


Zineb et Oum Mouqbil


Supports : (à imprimer)










Objectif : L'enfant doit acquérir une lecture fluide de ces signes et lettres et comprendre leur fonctionnement.

Etape n°1 : exposition brève de la langue arabe.

-La langue arabe s'écrit et se lit de la droite vers la gauche. C'est la langue qu'Allah a choisi pour nous transmettre le Coran, en effet :


"Ce (coran) ci, c'est le Seigneur de l'univers qui l'a fait descendre, et l'Esprit fidèle est descendu avec cela sur ton coeur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs,en une langue arabe très claire." (sourate les poètes, versets 192 à 195)
  


C'est la raison pour laquelle il est important de savoir lire et écrire l'arabe, car elle nous permet de mieux comprendre la religion et de savoir réciter convenablement le coran.

-L'alphabet arabe a 28 lettres, dont 3 sont des voyelles (ا و ي)


Etape n°2 : Les voyelles longues


-De droite à gauche : lire et monter chaque lettre une par une en insistant bien sur le doublement du son. Par exemple ي = i-i . Ceci est très important car cela facilitera l'orthographe par la suite.



-Faire lire les enfants l'un après l'autre, le son de chaque lettre.




Etape n°3 : les haraka.

-Toujours de droite à gauche : lire et montrer les haraka en les désignant également. Insistez sur la différence de son entre haraka (1 temps )et voyelles longues ( 2 temps).

-Faire lire aux enfants le son des haraka et des voyelles longues en les corrigeant si nécessaire.



Etape n°4 : les tanwines


- Lire et montrer les tanwines.


-Utiliser le terme arabe pour les désigner, par exemple, kasra ma'a tanwine, ceci sera très utile pour mémoriser le son de base à savoir faire le raprochement entre haraka et tanwine.


-Préciser que les tanwines ne se trouvent qu'à la fin des mots, sur la dernière lettre.


-Même si usuellement nous ne prononçons pas le tanwine qui se trouve sur la dernières lettre du dernier mot de la phrase, prenez l'habitude de leur faire lire, cela leur sera d'une grande aide pour la grammaire.


-Faire lire les tanwines, haraka et voyelles longues par chaque enfant.



Etape n°5 : Les signes supplémentaires

Chadda

-Expliquer que la chadda se trouve sur ou sous une consonne.

 -Démontrer sa prononciation en prenant l'exemple d'une syllabe hypothétique simple, telle que ابَّ. Bien faire prononcer le doublement de la consonne.

 identification du piège : comparer les syllabes ابَّ et ابِّ. Demander aux enfants qu'elles sont les différences, les amener vers la conclusion que la haraka se trouve sous chadda. Puis faites différencier les syllabes ابِ et ابِّ. De la même manière, demander aux enfants les différences et orientez les vers la conclusion que lorsqu'il y a une chadda, kasra se trouve sous chadda et non pas sous la lettre.


Soukoun

-Pour expliquer sa prononciation, servez vous de la lettre ب. Par exemple بْ =" be", et non pas "ba" sinon vos enfants la confondrai avec la fetha.

-Refaire tout lire.



Commentaire : Affichez les affiches couleur au mur, face aux enfants, à chaque cours d'arabe afin qu'ils puissent s'appuyer sur elles au début, en cas de trous de mémoire. Collez ou archivez les affiches en noir et blanc dans le cahier ou le classeur de vos enfants pour qu'ils puissent y revenir en cas de besoin.

Au fur et à mesure des leçons, vous verrez qu'ils s'en détacheront d'eux mêmes inch'Allah.










Newsletter